Mes reins et le sel

Limiter l’apport en sel…

Pourquoi & comment ?

Et le sel dans tout ça ? Tous concernés !

Comme pour les protéines, les français consomment trop de sel.
Alors que les apports recommandés sont de 8 g/jour chez les hommes adultes et de 6,5 g/jour chez les femmes adultes 2, et, en cas d’insuffisance rénale chronique de 6 g/jour 1, la consommation moyenne en France est de 8,7 g/jour pour les hommes et de 6,7 g/jour pour les femmes (hors sel de table ajouté).2
On estime que 80 % de l’apport en sel total vient directement des aliments transformés et non de la salière !3

Comment limiter sa consommation de sel ?

Les aliments non transformés (viandes, laitages, céréales) apportent en moyenne 2 g/jour.
2 g sont apportés par la consommation de 3/4 d’une baguette de pain. Il vous reste donc 2 g à répartir au quotidien entre sel de table et aliments salés (charcuterie, fromage, conserves de poisson, de légumes, crustacés et coquillages…).

6 g/jour de sel sont recommandés en cas d’insuffisance rénale chronique.1

Quelques exemples d’aliments riches en sel 4

1. HAS. Guide du parcours de soins. Maladies Rénales Chroniques de l’adulte. Février 2012
2. Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Santé. Programme National Nutrition Santé 2011-2015. Juillet 2011
3. ANSES. Avis de l’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail relatif au suivi des teneurs en sel des principaux vecteurs entre 2003 et 2011 et simulation des impacts sur les apports en sel de la population française. Octobre 2012
4. ANSES. Composition nutritionnelle des aliments Table Ciqual version 2013. [consulté le 20/07/2017]. Disponible sur : https://pro.anses.fr/tableciqual/